TENDANCE

Nouveaux

Foulard MORRIS écru-orange-corail
Echarpe NUANCE vert gazon / marine
Foulard MORRIS parme-bleu-vert

C’est la fin de l’été, et souvent nous ne savons pas comment nous habiller. Un coup, il fait chaud et une heure après, nous sommes saisis d’un courant d’air froid. C’est le moment de sortir les écharpes, chèches et carrés de soie qui nous dépannent si bien. En coton bio, en laine et en soie, en avant les matières naturelles qui régulent notre température corporelle. En ce moment, j’aime les unis en dégradé de couleur, à effet tie and dye ou avec des bords tissés de couleurs contrastées.

natalia-franquet.com

POURQUOI NATALIA ?

Passionnée de textile depuis plus de 20 ans, j’aime partir à la découverte des artisans qui détiennent le savoir-faire des techniques ancestrales. J’ai la chance de vivre à Nantes. Depuis mon atelier, puis j'échange avec des artisans tisserands, brodeurs, graveurs, teinturiers sur la faisabilité du projet ?
Je travaille avec des gens qui aiment leur métier, et que je préfère appeler des "maîtres”. Je suis honorée d’échanger avec eux et j'essaie à mon niveau de contribuer au maintien de leur savoir-faire. C’est très important pour moi d’établir une relation qui va au-delà de l’aspect économique.
Souvent, nos modes de vie, nos croyances, sont totalement différents, voir incompatibles, mais grâce au partage d’une même passion, des liens se tissent. Je suis fière de cette relation.

TÉMOIGNAGES

"Une écharpe douce, légère, chaude, belle que j’ai adoptée sans façon dès les premières fraîcheurs automnales! et… je ne m’en passe plus de l’hiver!"
Veronique Blineau

"J'ai craqué pour les très belles écharpes de Natalia. Je m'en suis offerte 3 et elles m'accompagnent dès qu'il commence à faire un peu froid. D'une douceur incomparable, elles sont également d'une grande légèreté, tout en étant très chaudes en hiver"
Catherine Arnold

"J’ai eu du mal a me séparer de la première écharpe de Natalia, je l’ai toujours et j’attends la fin de l'été indien pour mettre la nouvelle que j’ai portée fin de l’hiver dernier jusqu’à l’arrivé du printemps"
Etienne Bartczak